6 signes qu'il faut cotiser au régime de retraite de vos employés

5 juil. 2017 06:00:00 / par Simon Pagé, ASA, AICA

regime_de_retraite.jpg

Vous hésitez depuis des années à cotiser au régime de retraite de vos employés ? Sachez qu’il est très rentable pour vous de le faire, bien plus que d’augmenter les salaires. Tant votre entreprise que vos employés en sortiront gagnant!

Voici 6 indicateurs qu’il est temps pour votre entreprise de cotiser à la retraite de vos employés !

1. Difficulté de recrutement

Si vous éprouvez de la difficulté à recruter de nouveaux employés, il est possible que la rémunération globale offerte ne soit pas suffisamment compétitive. À salaire identique, un candidat choisira habituellement l’entreprise offrant la rémunération globale la plus avantageuse.

Si votre compétiteur cotise à un régime de retraite et que vous ne le faites pas, votre entreprise est désavantagée. L’ajout d’une cotisation de l’employeur au régime de retraite vous aidera à tirer votre épingle du jeu et à attirer les employés les plus talentueux.

2. Vos employés n’épargnent pas suffisamment

Près de 1,9 million de travailleurs québécois (47% de tous les travailleurs) ne participent à aucun régime collectif d’épargne-retraite. Avec le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter, les employés ont souvent de la difficulté à épargner d’eux-mêmes. Qui ne connaît pas une personne à la retraite qui a de la difficulté à joindre les deux bouts ? La meilleure solution afin d’aider vos employés à atteindre leurs objectifs est la cotisation patronale.

Dans les régimes où l’employeur verse une contrepartie si l’employé cotise, une très forte proportion des employés épargneront pour la retraite. La raison est simple : il y a de l’argent sur la table. Les employés voudront en profiter. S’ils ne le font pas, ils renoncent volontairement à de l’argent offert « gratuitement » par l’employeur.

3. Vous souhaitez offrir un outil d’épargne abordable à vos employés

Certes, vos employés peuvent cotiser à leur REÉR à la banque ou la caisse populaire. Toutefois, en agissant ainsi, ils paient en général 30% de plus en frais de gestion que s’ils le faisaient avec le régime offert par l’employeur. Pourquoi donc ? Simplement en raison de l’économie d’échelle. Les frais de gestion sont beaucoup plus bas dans les régimes collectifs que dans les régimes individuels.

De plus, l’employé cotisera au REÉR directement sur sa paie. C’est beaucoup plus facile à budgéter et planifier que de cotiser un montant unique en fin d’année.

Enfin, le retour d’impôt applicable sera remboursé à l’employé directement sur sa paie (retour d’impôt immédiat), alors qu’un REÉR individuel ne lui offrira ce retour d’impôt qu’à la fin de l’année. Mieux vaut avoir son argent disponible maintenant que de le laisser au gouvernement pendant des mois.

Pour connaître tous les avantages d’offrir un régime collectif à vos employés, vous pouvez vous référer à notre site web (section Avantages d’un régime de retraite).

4. Hausse de la profitabilité en cotisant dans un régime de retraite

Si la santé financière de votre entreprise s’est améliorée et que vous souhaitez récompenser vos employés, rien de mieux que de cotiser à un régime de retraite. Ceci démontrera clairement votre reconnaissance et appréciation à leur égard de même que votre souci envers leur sécurité financière à la retraite. Ils seront ainsi motivés de continuer à performer au sein de l’entreprise.

Vous pourriez être tentés de donner un boni ou d’augmenter le salaire des employés dans pareille situation. Toutefois, ces deux approches sont dispendieuses pour l’entreprise. En effet, il est beaucoup plus avantageux de cotiser dans un régime de retraite plutôt que de verser un boni ou un salaire additionnel. Pourquoi ? Simplement car une cotisation à certains régimes de retraite permet d’économiser les charges sociales applicables sur le salaire (RRQ, assurance-emploi, RQAP, etc.). L’économie générée est habituellement entre 10% et 15% du montant versé. C’est un pensez-y bien !

5. Vous souhaitez réduire vos coûts

Si vous augmentez les salaires de vos employés annuellement et que vous souhaitez contrôler la hausse des coûts, rien de mieux que de cotiser à un régime de retraite. Plutôt que d’octroyer une hausse de 3% des salaires, pourquoi ne pas opter pour une hausse de 2% et de cotiser 1% du salaire au régime de retraite ? Tel que mentionné ci-dessus, une cotisation à un régime de retraite sera de 10% à 15% moins dispendieuse qu’une hausse de salaire.

Cette stratégie est de plus en plus utilisée par les entreprises : elle procure une économie pour l’entreprise et est très appréciée des employés.

6. Roulement des employés

Rien de plus fâchant que de perdre un employé aux mains d’un compétiteur. Tant de temps et d’énergie investis dans la formation de l’employé. Les employés sont toujours à l’affût de l’offre des compétiteurs. Il est important pour l’entreprise de demeurer compétitive afin de conserver ses talents, voire d’en attirer de nouveaux.

Avec la Loi RVER, toutes les entreprises du Québec avec 5 employés ou plus devront offrir un régime d’épargne à leurs employés. Une cotisation patronale vous permettra sans doute de vous démarquer de la compétition.

Comme vous pouvez le constater, il existe plusieurs signes qu’une cotisation patronale au régime de retraite est bénéfique tant pour l’entreprise que les employés. L’entreprise qui tarde à le faire s’expose à de nombreux risques. Avec la pénurie de main-d’œuvre de plus en plus présente, il est important de demeurer à l’affût afin d’attirer et de conserver vos employés.

Plusieurs entreprises emboîtent le pas afin de promouvoir l’épargne-retraite auprès de leurs employés et souhaitent ainsi démontrer qu’elles ont à cœur la sécurité financière de leurs employés à la retraite.

Votre décision est prise? Passez à l’action.

rver

À propos de l'auteur Simon Pagé, ASA, AICA

Simon Pagé, ASA, AICA
Conseiller senior au maintien des affaires | Bachelier en mathématiques actuarielles et associé de l’Institut canadien des actuaires, Simon a travaillé comme conseiller en régimes de retraite dans de grandes firmes d’actuaires-conseil. Fort de ses 10 années d’expérience, il a su développer une expertise marquée, notamment en matière de sélection, conception et mise en place de régimes de retraite. Simon possède également son permis en assurance collective, ce qui lui permet d’offrir à ses clients des conseils éclairés et une vision globale pour tous les enjeux d’avantages sociaux.

Laissez un commentaire!