Le RVER s’en vient, êtes-vous prêt ?

25 nov. 2015 09:58:00 / par Simon Pagé, ASA, AICA

 

Ah, le RVER ! Ce petit acronyme fait sourciller plus d’une entreprise. Bien que plusieurs perçoivent le RVER comme une lourdeur administrative additionnelle, il vise pourtant un objectif bien noble : inciter les employés à épargner pour la retraite ! Découvrez-en plus !

 

C’est prouvé, deux millions de Québécois n’ont aucun régime de retraite, et 1,3 million d’entre eux travaillent pour des entreprises de cinq employés ou plus. Les gens doivent donc de plus en plus gérer eux-mêmes la préparation de leur retraite.

La solution mise en place par le Gouvernement du Québec afin d’épauler ces deux millions de Québécois consiste en un régime volontaire d’épargne-retraite (RVER). Toute entreprise comptant 20 employés ou plus au 30 juin 2016 devra offrir à ses employés un RVER à compter du 31 décembre 2016. Ultimement, les entreprises de cinq employés ou plus devront également s’y conformer.

Un aspect important de la solution s’inspire des succès vécus à l’étranger : l’adhésion automatique des employés.

Mes employés ne souhaitent pas y cotiser…

Si vos employés ne souhaitent pas cotiser au RVER, vous devez quand même les inscrire au RVER. Ils pourront alors choisir de renoncer à leur adhésion, en remplissant un formulaire à cet effet, ou simplement de ne pas y cotiser. Les employés qui n’aviseront pas l’employeur qu’ils ne souhaitent pas y cotiser verront un pourcentage de leur paye prélevé et envoyé directement au RVER (2 % dès 2017). C’est exactement là que le régime devient efficace pour un employé. Le pari du Gouvernement est que l’employé acceptera de continuer à cotiser pour les années à venir.

Comment y échapper ?

Il n’est pas simple pour une entreprise d’y échapper. D’ici 2018, toutes les entreprises de cinq employés ou plus devront offrir un RVER à leurs employés, à quelques exceptions près. En effet, si votre entreprise est sous réglementation fédérale, vous n’aurez pas à vous conformer à la Loi.

De plus, si vous offrez déjà à vos employés un REÉR collectif ou un CÉLI collectif pour lequel une retenue sur le salaire peut être effectuée (ou un régime de pension agréé, soit un régime à cotisation ou prestation déterminée), vous n’aurez pas à leur offrir un RVER. Toutefois, si des employés ou catégories d’employés n’ont pas accès au régime que vous offrez, vous serez dans l’obligation de leur offrir le RVER. La solution la plus simple dans pareille situation est souvent de permettre à ces employés de se joindre au régime déjà en vigueur.

Quelle est la meilleure solution ?

Le RVER n'est pas la solution idéale pour toutes les entreprises. Si vous faites face à un taux de roulement élevé de personnel, la gestion du régime pourrait s’avérer fort exigeante avec un RVER. En effet, il est prévu par la Loi que l'employeur devra, tous les deux ans, vérifier si l'employé qui s'est retiré du RVER n'a pas l'intention de changer d’idée. Avec un REÉR collectif, nul besoin d’une telle gestion.

De plus, le soutien et les services offerts par les compagnies d’assurance et institutions financières sont beaucoup plus complets avec un REÉR collectif ou un régime de pension agréé. Ce type de régime procure de nombreux avantages, dont la possibilité de personnaliser le régime au goût de l’employeur.

Afin de sélectionner le produit répondant le mieux à vos besoins tout en étant intéressant pour vos employés, nous vous invitons à communiquer avec nous.

rver

À propos de l'auteur Simon Pagé, ASA, AICA

Simon Pagé, ASA, AICA
Conseiller senior au maintien des affaires | Bachelier en mathématiques actuarielles et associé de l’Institut canadien des actuaires, Simon a travaillé comme conseiller en régimes de retraite dans de grandes firmes d’actuaires-conseil. Fort de ses 10 années d’expérience, il a su développer une expertise marquée, notamment en matière de sélection, conception et mise en place de régimes de retraite. Simon possède également son permis en assurance collective, ce qui lui permet d’offrir à ses clients des conseils éclairés et une vision globale pour tous les enjeux d’avantages sociaux.

Laissez un commentaire!