Régime de pension du Canada : en route vers l’avenir

15 juil. 2016 12:57:16 / par Simon Pagé, ASA, AICA

regime-de-pension-du-canada.jpg

Le 20 juin 2016, la majorité des provinces canadiennes et le gouvernement fédéral ont conclu un accord de principe visant à bonifier le Régime de pension du Canada (RPC), le pendant canadien du Régime de rentes du Québec (RRQ).

La bonification du RPC, régime qui a pour but d’assurer aux canadiens un remplacement partiel de leur revenu à la retraite, aura un impact sur tous les travailleurs canadiens et les employeurs. Voici les grandes lignes de l’accord conclu :

Bonification proposée au RPC

Les gouvernements fédéral et provinciaux souhaitent bonifier par cet accord les prestations payables en vertu du RPC, particulièrement pour les générations futures. Ainsi, les prestations bonifiées intégreront les caractéristiques suivantes :

  • Les prestations viseront à remplacer 33% du revenu moyen d’un particulier au cours de sa carrière (par rapport à 25% actuellement)
  • Le salaire maximal assujetti aux cotisations et aux prestations sera augmenté de 14%, passant de 54 900 $ en 2016 à 82 700 $ en 2025

La mise en application de ces changements se fera progressivement sur une période de 7 années, débutant le 1er janvier 2019.

Augmentation des cotisations

Le taux de cotisation au RPC, actuellement fixé à 4,95 % du revenu, sera majoré au cours des prochaines années afin de financer la bonification. L’ampleur de l’augmentation n’a pas été précisée dans l’annonce officielle et reste à déterminer.

Impact pour l’Ontario

Suite à cette annonce, la province de l’Ontario a déclaré qu’elle abandonnait l’idée de mettre en place le RRPO (Régime de retraite de la province de l’Ontario). La bonification du RPC correspondra à un coût inférieur à celui initialement prévu par le RRPO.

Impact pour le Québec

Pour le moment, le Québec n’a pas ratifié cet accord de principe et estime que la bonification n’est pas suffisamment ciblée. Le Québec souhaite une bonification davantage axée sur les travailleurs à faible revenu et avec une épargne insuffisante.

Il proposera plutôt une version ajustée de la bonification pour le RRQ, laquelle sera soumise à une consultation publique.

Prochaines étapes

Plusieurs détails restent à établir afin de connaître l’impact concret de ces changements sur les travailleurs canadiens et les employeurs. Ces détails seront confirmés lorsque les lois requises afin de mettre en place les réformes seront publiées.

Cette annonce démontre une volonté politique indéniable afin d’appuyer les canadiens dans l’obtention d’une retraite convenable. N’en demeure pas moins que les régimes publics représentent une portion mineure des revenus prévus à la retraite.

La mise en place d’un régime de retraite collectif par un employeur demeure le meilleur outil d’épargne-retraite pour les employés afin de s’assurer une retraite confortable. Consultez notre site web ou contactez-nous pour plus d’information!

Lois Sociales 2017

À propos de l'auteur Simon Pagé, ASA, AICA

Simon Pagé, ASA, AICA
Conseiller senior au maintien des affaires | Bachelier en mathématiques actuarielles et associé de l’Institut canadien des actuaires, Simon a travaillé comme conseiller en régimes de retraite dans de grandes firmes d’actuaires-conseil. Fort de ses 10 années d’expérience, il a su développer une expertise marquée, notamment en matière de sélection, conception et mise en place de régimes de retraite. Simon possède également son permis en assurance collective, ce qui lui permet d’offrir à ses clients des conseils éclairés et une vision globale pour tous les enjeux d’avantages sociaux.

Laissez un commentaire!