4 façons de réduire vos coûts d'assurance collective

13 nov. 2015 18:39:00 / par Vincent Soucy, FSA, FICA

reduire-couts-assurance-collective.jpeg

Depuis environ 5 ans, malgré l’expiration de plusieurs brevets et une législation plus serrée des médicaments génériques, le coût des assurances collectives augmente de 4 % à 8 % par année, ce qui est nettement plus élevé que l’inflation. Avec l’arrivée attendue de plusieurs médicaments très dispendieux au cours des prochaines années, la hausse des coûts pourrait encore s’accroître.

Plusieurs employeurs cherchent donc des solutions afin de continuer à offrir un régime d’assurance collective à leurs employés. AGA propose aux entreprises quatre façons d’économiser sur les coûts d’assurances collectives à court et à long terme. Lisez cet article pour en savoir plus!

Solutions à court terme

1- Transfert de coûts de l’employeur à l’employé

Lorsqu’ils sont confrontés à des hausses de primes importantes, les employeurs n’ont souvent d’autre choix que de réduire les couvertures offertes dans le régime, ce qui se traduit par un transfert de coût vers les employés.

Parmi les stratégies souvent utilisées, notons :

  • Modification du partage des coûts entre les employés et l’employeur;
  • Diminution des pourcentages de remboursement;
  • Diminution des maximums payables ou des volumes d’assurance;
  • Retrait de certaines couvertures (p. ex. dentaire).

Cette stratégie permet de réduire les coûts pour l’employeur, mais entraîne des coûts plus élevés pour les employés et, bien souvent, une insatisfaction de leur part.

Lorsque des choix difficiles sont obligatoires, mieux vaut prioriser les éléments d’assurance (exemple : assurance vie, assurance invalidité, assurance médicament, assurance voyage, etc.) au détriment des éléments qui peuvent être budgétés (exemple: couverture pour les lunettes, la massothérapie, les soins dentaires préventifs, etc.).

2- Appel d’offres auprès des assureurs

Cette stratégie s’avère souvent très efficace, car les assureurs se livrent une grande concurrence et soumissionnent au plus bas prix pour gagner des parts de marché. Toutefois, il s’agit normalement d’une stratégie de courte durée, puisque les taux reviendront au niveau requis par les réclamations du groupe au premier renouvellement, générant des augmentations de taux souvent substantielles, très difficiles à expliquer aux employés. Il est important de considérer plusieurs éléments afin de prévoir les mauvaises surprises, entre autres :

  • Garantie de taux pour une certaine période et/ou augmentation maximale négociée;
  • Sources des économies afin de déterminer s’il s’agit de réduction temporaire ou permanente;
  • Détail des garanties offertes et déviations;
  • Impact et effort administratifs liés au changement d’assureur.

Solutions à long terme

3- Mettre l’accent sur la gestion des coûts

Dans la majorité des régimes d’assurance collective, la garantie de soins médicaux représente plus de la moitié des coûts du régime. Il est donc impératif de mettre en place les meilleures pratiques de gestion des coûts afin de réduire les coûts et limiter les hausses futures.

Parmi les meilleures pratiques de gestion des coûts, notons entre autres les éléments suivants :

  • Substitution générique obligatoire;
  • Liste gérée de médicaments, telle la liste RAMQ;
  • Autorisation préalable et/ou traitement par étapes;
  • Limitation des honoraires du pharmacien;
  • Favorisation des doses d’essai;
  • Prescription pour 90 jours;
  • Pharmacie postale;
  • Indexation des franchises.

La communication aux employés est également un élément essentiel dans toute démarche de mise en place de pratiques de gestion des coûts. Il est important d’éduquer les employés sur leur régime d’assurance collective, de les sensibiliser sur les coûts et de leur expliquer de quelle façon ils peuvent avoir un impact positif sur les primes et ainsi devenir de meilleurs consommateurs.

4- Réduction des frais et gestion du risque

Lorsque les entreprises atteignent un certain nombre d’employés, certaines solutions alternatives aux régimes d’assurance collective traditionnels (pleinement assurés) sont disponibles. En effet, si un employeur est en mesure d’assumer en partie certains risques du régime, d’intéressantes économies peuvent être réalisées en mettant en place des régimes avec des arrangements financiers différents, par exemple les régimes auto-assurés.

Si vous voulez en savoir plus sur l’auto-assurance, cliquez ici pour lire l’article Mythes et réalités sur l’auto-assurance.

Peu importe votre situation, un de nos conseillers peut vous aider à y voir plus clair et à trouver des solutions afin d’assurer la pérennité de votre régime d’assurance collective. Contactez-nous!

autoassurance

À propos de l'auteur Vincent Soucy, FSA, FICA

Vincent Soucy, FSA, FICA
Directeur, conseil et tarification | Bachelier en actuariat et fellow de l’Institut canadien des actuaires, Vincent Soucy a passé les 11 premières années de sa carrière dans une firme d’actuaire-conseil où il a gravi les échelons pour devenir conseiller principal. En plus d’offrir à ses clients une solide expertise en assurance collective, Vincent est en mesure d’offrir une vision globale des avantages sociaux grâce à ses connaissances en régime de retraite, en investissement et en santé et sécurité au travail (CSST). Il s’est joint à AGA Assurances Collectives en mars 2014 et supervise les équipes de conseil, tarification et service en plus de conseiller certains clients majeurs.

Laissez un commentaire!