Vos employés auront-ils suffisamment d'argent à la retraite?

23 oct. 2015 17:22:00 / par Simon Pagé, ASA, AICA

Bien que nous soyons tous en accord avec le fait d’épargner en vue de la retraite, une très faible proportion de la population prend les moyens afin de se doter d’un plan de retraite clair et d’objectifs réalistes.

En fonction de l’espérance de vie actuelle, nous passerons en moyenne 20 ans à la retraite. C’est près du quart de notre vie! Il est donc important d’épauler vos employés afin de leur éviter de mauvaises surprises à la retraite. Vous avez besoin de vous renseigner davantage avant de faire le premier pas? Découvrez-en plus dans cet article!

Offrir un régime de rentes collectives (REÉR collectif, régime de retraite à cotisation déterminée, RVÉR, etc.) à vos employés s’avère un outil très efficace pour les aider à accumuler suffisamment d’argent pour la retraite. Il est toutefois important de bien informer vos employés afin qu’ils puissent atteindre leur objectif.

Nous encourageons tous les employeurs à prévoir des rencontres de planification de la retraite à leurs employés et ce, peu importe leur âge. Ces rencontres sont généralement inclues dans les frais d’un régime et ne représentent donc aucun coût additionnel (tant pour l’employeur que pour les employés).

Établir un objectif de retraite adéquat

On estime qu’une personne aura besoin d’environ 70 % de son revenu annuel brut à la retraite afin de maintenir son niveau de vie. Évidemment, ce pourcentage peut varier selon la situation de chacun (en couple, divorcé, avec/sans enfants à la maison, etc.).

Afin de répondre aux besoins monétaires à la retraite, les gouvernements versent certaines prestations :

  • Rente de la Régie des rentes du Québec (RRQ)
  • Payable à 65 ans (ou de façon réduite à compter de 60 ans)
  • Pension de la Sécurité de la vieillisse (SV)
  • Payable à compter de 65 ans (67 ans pour ceux nés en 1963 ou après)

Toutefois, ces prestations sont insuffisantes pour la très grande majorité des employés afin de maintenir le même niveau de vie. Pour un employé avec un salaire de 60 000 $ à la retraite, ces prestations ne combleront que 47 % de ses besoins. Afin de pallier au manque, les régimes de retraite d’employeur et l’épargne personnelle doivent être mis à contribution.

Ainsi, ce même salarié devra accumuler près de 412 000 $* à 65 ans afin de combler le 53 % manquant. Il est important de ne pas sous-estimer l’effort requis afin d’accumuler ce capital. Le tableau ci-dessous illustre la cotisation annuelle requise (en % du salaire) pour accumuler ce capital en débutant de cotiser à compter de 20, 30, 40 et 50 ans :

Âge au début des cotisations

Cotisation annuelle requise (en % du salaire)

afin d’accumuler le capital de 412 000 $* à 65 ans

20 ans

3 %

30 ans

5 %

40 ans

10 %

50 ans

24 %

*Montant en dollar d’aujourd’hui et avant impôt. Un taux annuel d’inflation de 2,5 % et un taux annuel de rendement de 5 % ont été assumés. Il est estimé que l’âge prévu d’épuisement des épargnes est de 90 ans.

On peut facilement constater qu’il vaut mieux s’y prendre plus tôt que tard. En effet, un employé débutant à cotiser à 50 ans plutôt qu’à 20 ans devra cotiser 8 fois plus annuellement afin d’accumuler le même montant. C’est un élément qui devrait en convaincre plus d’un !

Outils de simulation des revenus à la retraite

Au cours des dernières années, les simulateurs de retraite se sont multipliés à la vitesse grand V. Ils ont également été perfectionnés, permettant ainsi de fournir des résultats plus précis couvrant davantage d’éléments.

Si vous offrez déjà un régime de rentes à vos employés, ils ont normalement accès à des outils de simulation des revenus à la retraite directement à partir de leur accès personnel sur le site web du fournisseur de service (compagnie d’assurance, banque, caisse, etc.). Si vous n’offrez pas de tel régime, le simulateur de retraite du site de la RRQ (appelé SimulR) s’avère très efficace malgré sa simplicité.

Afin de vous aider à fournir les outils nécessaires à la planification de la retraite de vos employés et offrir un régime de rentes collectives compétitif et répondant aux besoins de votre entreprise et de vos employés, nous vous invitons à communiquer avec l’un de nos spécialistes en rentes collectives dès aujourd’hui.

À propos de l'auteur Simon Pagé, ASA, AICA

Simon Pagé, ASA, AICA
Conseiller senior au maintien des affaires | Bachelier en mathématiques actuarielles et associé de l’Institut canadien des actuaires, Simon a travaillé comme conseiller en régimes de retraite dans de grandes firmes d’actuaires-conseil. Fort de ses 10 années d’expérience, il a su développer une expertise marquée, notamment en matière de sélection, conception et mise en place de régimes de retraite. Simon possède également son permis en assurance collective, ce qui lui permet d’offrir à ses clients des conseils éclairés et une vision globale pour tous les enjeux d’avantages sociaux.

Laissez un commentaire!