Le CGS : un compte de banque pour la santé!

26 mai 2016 10:00:02 / par Alexandre Timothy, Conseiller en assurance et rentes collectives

AGA-assurance-collective-cgs-hsa.jpg

Les coûts de soins de santé augmentent grandement année après année, principalement en raison du nombre croissant de nouveaux médicaments de plus en plus dispendieux qui entrent sur le marché. À titre d’exemple, le médicament le plus coûteux en 1996 était le Betaseron à 17 000 $ par année tandis que, en 2016, le Vimizim coûte environ 675 000 $ par année. Ce phénomène met de plus en plus de pression sur les régimes d’assurance collective dont les coûts ne cessent de croître.

Face à ces hausses récurrentes et à des régimes de moins en moins généreux, la grande majorité des employés aimerait avoir plus de flexibilité de la part de leur régime d’assurance collective, selon un sondage réalisé par Sanofi.

Le compte gestion santé (CGS) répond en grande partie à cette demande. Voici donc de quelle façon le CGS peut aider à contrôler les coûts tout en offrant plus de flexibilité aux employés.

Qu’est-ce qu’un compte gestion santé (CGS)?

Un CGS est un compte qui permet à l’adhérent d’obtenir le remboursement de frais de santé non couverts par son contrat d’assurance collective ou de frais en complément de sa protection existante. La plupart des employeurs déposent une allocation financière au CGS de l’employé selon son statut.

Le CGS pour offrir de la flexibilité

Dans un régime d’assurance collective traditionnel, l’employé doit respecter des balises strictes. Ainsi, selon le contrat en vigueur, certains frais sont admissibles alors que d’autres ne le sont pas; certains maximums s’appliquent ou encore une franchise est à payer. Généralement, tous les employés paient la même prime pour un même statut, mais font une utilisation bien différente des protections offertes. Les employés ont souvent l’impression de ne pas en avoir pour leur argent, principalement s’ils réclament peu.

Dans le but d’accorder plus de flexibilité, il est possible d’offrir un régime de base (p. ex. assurance vie, assurance salaire, médicaments et assurance voyage) et d’offrir le CGS en complément, afin de remplacer des garanties telles que les soins dentaires, les soins paramédicaux ou les soins visuels (lunettes). Par exemple, un employeur pourrait offrir 500 $ pour les certificats individuels et 1 000 $ pour les certificats familiaux. Les employés peuvent ainsi se faire rembourser n’importe quelle dépense de santé non remboursée par leur régime (lunettes, soins paramédicaux, dentiste, orthodontiste, coassurance des médicaments, franchise, etc.).

Un CGS répond mieux aux besoins des employés, puisqu’ils décident eux-mêmes de l’utilisation qu’ils en font.

L’avantage financier d’un CGS

Le CGS, en plus d’offrir une flexibilité à vos employés, comporte plusieurs avantages financiers.

  • Mieux budgéter

Le CGS permet à l’employeur de mieux budgéter ses finances, puisqu’il détermine à l’avance le montant maximum que les employés pourront réclamer. À titre d’exemple, si vous avez 20 employés et leur offrez un CGS de 500 $ chacun, cela vous coûtera au maximum 10 000 $ plus les frais et les taxes. Vous n’aurez donc pas de surprise pour le renouvellement du CGS. C’est l’employeur qui décide d’augmenter ou d’indexer les montants alloués d’une année à l’autre.

  • Payer que pour ce que vous réclamez

Contrairement à l’assurance collective traditionnelle, il n’y pas de prime pour le CGS. Vous êtes plutôt facturé chaque mois en fonction de l’utilisation de vos employés, en plus des frais et des taxes. Ainsi, vous payez seulement si vos employés réclament. Selon le sondage réalisé par Sanofi, à long terme, on n’utilise que 50 % de la valeur d’un CGS.

  • Meilleure compréhension de la valeur

L’allocation d’un montant à un CGS permet également à vos employés de mieux comprendre la valeur de l’avantage que vous leur offrez. De plus, la valeur perçue du régime par vos employés sera plus grande que votre coût réel en assumant qu’on n’en utilise que 50 %. Ainsi, pour une valeur perçue de 500 $, cela vous coûtera environ 250 $ par employé.

  • Meilleur retour sur investissement

Le CGS est financièrement plus optimal qu’un régime d’assurance collective, car les frais d’administration sont normalement plus bas. De plus, les frais et taxes sont calculés sur les réclamations et non sur les primes.

En conclusion…

Le CGS vous permet donc d’obtenir un meilleur rendement sur l’investissement en plus d’offrir une flexibilité à vos employés qui ont assurément des besoins différents. Voilà des avantages des plus recherchés dans le contexte économique actuel.

Avant d’implanter un CGS, il faut toutefois bien évaluer les besoins des employés et de l’employeur. Dans le cas où un régime d’assurance collective est déjà en vigueur, il importe de bien analyser le partage de coûts, la tarification et les garanties offertes.

Êtes-vous un bon candidat pour l’implantation d’un CGS?

compte-gestion-sante 

Alexandre Timothy, Conseiller en assurance et rentes collectives
Conseiller en assurance et rentes collectives | Bachelier en finance d’entreprise, Alexandre Timothy aime comprendre les enjeux et réalités de ses clients, autant d’un point de vue financier qu’au niveau des ressources humaines et des avantages sociaux. Grâce à son regard nouveau sur une industrie traditionnelle, il est en mesure de proposer des solutions innovatrices afin d’assurer la pérennité des avantages sociaux offerts tout en répondant aux besoins des participants et des employeurs. Au cours de ses 6 années d’expérience, Alexandre a su se démarquer par sa créativité et son intégrité, devenant un conseiller très apprécié de ses clients.

Laissez un commentaire!