Votre beau-frère a-t-il un meilleur régime d’assurance collective que vous?

13 juin 2018 06:30:00 / par Nadine Lévesque, conseillère AGA

beau-frere_regime-d-assurance-collective-aga

Avez-vous déjà eu la « chance » de jaser de votre régime d’assurance collective avec votre beau-frère ? « Mon régime est généreux, j’ai les dents, les lunettes, etc. » De quoi créer des jaloux!

Mais est-ce si simple de comparer des régimes d’assurance collective? Non, plusieurs facteurs doivent être pris en considération et ont une influence sur les coûts des régimes.

Les employés et les employeurs se demandent souvent comment se compare leur régime par rapport aux autres. Voici quelques éléments à considérer.

Des garanties souvent oubliées

Dans nos réunions de famille, il est rare d’entendre le « beau-frère » se vanter que son régime d’assurance invalidité est fantastique. Normalement, les comparaisons se font au niveau des soins médicaux et dentaires. Mais les garanties d’assurance vie et d’assurance invalidité sont très importantes et peuvent  être aussi généreuses. Parmi les éléments clés, le volume d’assurance vie, le niveau de prestation et la durée des prestations en invalidité peuvent avoir un impact important sur les coûts.

Le partage des primes

Un élément souvent oublié dans les comparaisons, c’est les primes. Un employeur peut offrir un régime très généreux, mais payer 50% des primes, alors qu’un autre peut offrir un régime de base mais assumer 75% ou même 100% des primes. Après la première paie ou un renouvellement salé, on oublie rapidement la part de notre paie qui sert à payer nos primes d’assurance!

Au Québec, un partage de prime de 50 % / 50 % est fréquent dans les PME et pour les employés cols bleus. Pour les grandes entreprises, les cols blancs et les professionnels, le partage des primes est souvent plus généreux (e.g. 75 % payé par l’employeur).

Les protections offertes, mais encore…

Bien entendu, les protections offertes dans un régime influencent directement les coûts. Les soins dentaires, les lunettes, la massothérapie, ça coûte cher! Mais il faut aussi considérer les paramètres du régime :

  • Votre régime rembourse-t-il à 100 %, 80 % ou 70 % le montant de vos réclamations?
  • Est-ce que des maximums s’appliquent?
  • Est-ce que vous devez assumer une franchise annuelle de 50 $ ou 100 $?
  • Votre régime prévoit-il un ticket modérateur pour les médicaments de 5$ ou 10$ par ordonnance?

Tous ces éléments ont un impact important et doivent être pris en compte afin de bien comparer deux régimes.

La démographie

Un régime d’assurance collective, le nom le dit, c’est pour un groupe! Si vous travaillez pour une entreprise informatique où tous les employés ont moins de 25 ans, le coût d’un régime d’assurance collective sera probablement nettement moindre que dans une entreprise industrielle avec un âge moyen de 55 ans, et ce même si le régime offert est identique. Pourquoi? Parce que les primes reflètent les réclamations de votre groupe et les études montrent clairement une corrélation directe entre l’âge et les dépenses de santé.

D’autres facteurs intangibles affectent aussi les coûts, notamment en assurance vie et en invalidité.

Avoir une vision globale

Lorsqu’on compare son régime d’assurance collective, il ne faut pas oublier qu’il fait partie de la rémunération globale des employés. Votre régime d’assurance collective est un peu moins généreux, mais vous avez un généreux régime de retraite? Votre employeur vous offre des allocations pour « le gym », un compte de gestion santé ou l’accès à un service de clinique virtuelle? Il faut en tenir compte!

Passez à l’action POUR VOTRE RÉGIME D'ASSURANCE COLLECTIVE

Vous vous questionnez sur la compétitivité de votre régime? 

Vous souhaitez procéder à une révision mais vous ne savez pas par où commencer?

Contactez-nous! Nous pouvons réaliser des analyses comparatives (« benchmarking ») pour mieux vous guider dans vos décisions. Nous saurons vous épaulez et trouver des solutions qui répondront à vos besoins et à votre budget!

Étude de cas AGA - Comparer le coût de votre régime d'assurance

À propos de l'auteur Nadine Lévesque, conseillère AGA

Nadine Lévesque, conseillère AGA

Laissez un commentaire!