Retour au blogue
Publié par Simon Pagé, Conseiller en assurance et rentes collectives, le 5 juin 2019
Assurance santé
Assurance maladies graves : bien couvrir vos employés

Assurance Maladies Graves - docteur prenant des notes pour un diagnostic

Parmi les garanties à offrir dans le régime d’assurance collective de vos employés, on oublie souvent l’assurance maladies graves. Pourtant, cette garantie peut faire toute la différence pour vos employés touchés par une maladie grave. Quand on sait qu’une personne sur deux aura le cancer dans sa vie, il n’est pas surprenant que ce type de réclamations soit de plus en plus fréquent et que la demande pour cette protection soit en forte croissance.

À quoi sert l’assurance maladies graves ?

L’assurance maladies graves protège une personne des conséquences financières qui pourraient résulter d’un diagnostic de certaines maladies graves (comme le cancer, un accident vasculaire cérébral (AVC), une crise cardiaque, etc.).

Lorsque l’une de ces maladies graves se déclare, la situation vécue par la personne est particulièrement difficile et elle doit souvent s’absenter pour suivre un traitement. L’assurance maladies graves verse alors un montant forfaitaire rapide à la personne pour qu’elle puisse concentrer ses énergies sur son traitement et rétablissement plutôt que sur ses besoins financiers.

Évidemment, les produits d’assurance maladies graves disponibles sur le marché couvrent différents niveaux de protection. Il incombe à l’employeur de choisir la police qui convient à son régime d’assurance collective (ou à l’employé dans le cas d’une police individuelle).

Bien différent de l’assurance-invalidité

L’assurance invalidité (courte ou longue durée) est bien différente de l’assurance maladies graves. En effet, l’assurance invalidité est souvent incluse dans les régimes d’assurance collective afin de protéger l’employé en cas d’absence prolongée suite à une maladie. Les prestations peuvent ainsi être versées souvent jusqu’à l’âge de 65 ans, en cas d’une invalidité longue durée.

L’assurance maladies graves verse uniquement un montant forfaitaire au diagnostic de la maladie (souvent utile pour les dépenses à très court terme : taxi, stationnement à l’hôpital, congé du conjoint, etc.). La combinaison de l’assurance maladies grave et de l’assurance invalidité permet à l’employé d’avoir une protection efficace en cas de maladie.

Quelles sont les maladies couvertes ?

Chaque fournisseur d’assurance maladies graves établit ses propres règles. Il est donc crucial de bien lire le contrat afin d’en comprendre la portée. Des polices peuvent couvrir 3 ou 4 maladies alors que d’autres 20 ou 25.

À titre d’exemple, tous les clients bénéficiant du service AGA +PLUS chez AGA Assurances Collectives profitent d’une assurance maladies graves. La garantie est offerte en combinaison avec la garantie de décès et mutilations accidentels (DMA) tout à fait gratuitement en raison de notre grand volume avec notre assureur spécialisé en la matière. La police couvre les 4 maladies suivantes :

  • accident vasculaire cérébral (AVC)
  • cancer
  • crise cardiaque (infarctus du myocarde)
  • insuffisance rénale

Ces 4 maladies représentent environ 80 % de toutes les réclamations de maladies graves.

Ainsi, en cas de premier diagnostic de l’une de ces 4 maladies graves, un montant forfaitaire non-imposable de 6 000 $ est versé à l’employé. Une entreprise peut évidemment demander une majoration de la couverture si elle le souhaite.

Exclusions et limitations

L’assurance maladies graves est habituellement payable au premier diagnostic de l’une des maladies graves prévues au contrat. Par exemple, si un employé a déjà eu un cancer, la protection de maladies graves ne s’applique habituellement pas (sauf exception après une certaine période). De plus, la maladie doit avoir un niveau sévère pour que l’employé soit éligible au montant forfaitaire (c’est-à-dire que la vie de l’employé soit sérieusement menacée).

L’employé doit également survivre une certaine période (habituellement 30 jours) après le diagnostic pour toucher le montant forfaitaire. Il est donc bien important qu’un employé comprenne les limitations de cette protection.


Si votre régime d’assurance collective n’offre pas d’assurance maladies graves, cet ajout pourrait être très apprécié de vos employés. Consultez votre conseiller AGA afin qu’il analyse cette possibilité pour votre régime d’assurance collective et vous fasse une recommandation appropriée à votre situation.

Besoin d'un coup de main pour la gestion des cas d'invalidité au sein de votre entreprise?

Conseiller en assurance et rentes collectives | Bachelier en mathématiques actuarielles et associé de l’Institut canadien des actuaires, Simon a travaillé comme conseiller en régimes de retraite dans de grandes firmes d’actuaires-conseil. Fort de ses 10 années d’expérience, il a su développer une expertise marquée, notamment en matière de sélection, conception et mise en place de régimes de retraite. Simon possède également son permis en assurance collective, ce qui lui permet d’offrir à ses clients des conseils éclairés et une vision globale pour tous les enjeux d’avantages sociaux.
Simon Pagé, Conseiller en assurance et rentes collectives