L'assurance collective, combien ça coûte?

26 avr. 2017 06:30:00 / par Alexandre Timothy, B.A.A.

Assurance-collective-combien-coute

Selon l’ACCAP (Association canadienne des compagnies d’assurance de personnes), 69% des canadiens ont accès à un régime privé d’assurance collective. En d’autres mots, si votre entreprise est en croissance et que vous n’offrez pas d’assurance collective, il y a de fortes chances que vous vous posiez prochainement des questions importantes.

Par exemple :

  • Dois-je implanter ou non un régime d’assurance collective?
  • Combien cela coûte-t-il? En ai-je les moyens?
  • Quel genre de régime devrais-je offrir?

On me pose souvent ces questions et la réponse peut varier significativement. Certaines entreprises devraient offrir un régime très généreux, d’autres un régime de base ou même encore patienter quelques années avant de passer à l’action. Voici quelques éléments à considérer pour vous aider à répondre à ces questions.

Quand offrir de l’assurance collective

On commence généralement à penser offrir un régime d’assurance collective à nos employés lorsqu’un des éléments suivant se produit :

  • Un candidat intéressant vous demande durant le processus d’embauche si vous offrez des avantages sociaux;
  • Vos employés vous demandent de plus en plus souvent si vous allez en offrir éventuellement;
  • L’entreprise a eu une bonne année et vous voulez offrir quelque chose de plus à vos employés.

Bien que vous puissiez mettre en place un régime pour assurer la sécurité financière de vos employés et agir en bon père de famille, il reste que cela est principalement une décision d’affaire. Il faut donc que cet investissement soit rentable et que le coût de l’assurance collective soit inférieur à celui de ne pas en avoir.

Coût de ne pas avoir d’assurance collective

Le coût de ne pas offrir d’assurance collective est un aspect plutôt difficile à estimer. Implanter un tel régime peut notamment améliorer la santé et le bien-être de vos employés en leur donnant accès à de meilleurs soins de santé ce qui contribuera à réduire l’absentéisme et augmenter la productivité. Mais il reste que l’assurance collective est souvent un outil pour attirer et conserver des personnes clés.

La perte non-volontaire d’un employé représente des coûts importants que nous avons tendance à sous-estimer. Entres autres, les coûts associés à la fin d'emploi, les heures supplémentaires, les frais de recrutement, le processus de sélection, la formation, la perte de productivité, le délai dans la réalisation de projets, la détérioration du climat de travail et de la motivation des employés, les conflits de travail, les poursuites judiciaires, etc. Selon plusieurs études, ces coûts peuvent être de 0,5 fois à 2 fois le salaire annuel de l’employé et peuvent même aller jusqu’à 4 fois dans certains cas. Ainsi, la perte d’un employé gagnant 50 000$ par année peut représenter entre 25 000$ et 200 000$ pour l’entreprise. Si l’assurance collective vous permettait de garder un ou deux employés de plus par année, il y a de fortes chances que cet investissement soit très rentable.

Budget

Après avoir établi l’intérêt d’offrir des assurances collectives, il est important d’avoir une idée du budget à y allouer afin de savoir si l’investissement est réellement rentable pour notre entreprise. Les prix peuvent varier d’une entreprise à l’autre dépendamment de la moyenne d’âge, de la nature de l’industrie, des garanties offertes et du partage de la prime entre employeur et employé, mais généralement, il faut prévoir un budget minimal de 1 000 $ à 1 500 $ par année par employé. Si cette somme vous semble trop élevée, il y de fortes chances que votre entreprise ne soit pas rendue à cette étape. Le coût annuel moyen par employé peut parfois atteindre 5 000 $ ou 6 000 $ dans certaines entreprises.

Passer à l’action

Si vous avez terminé votre processus de réflexion avec la conclusion que le coût estimé d’un régime collectif est moins important que le coût relié à la perte d’un employé, il est temps pour vous de considérer sérieusement implanter un tel régime. Votre prochaine étape consiste donc à trouver un conseiller pour vous aider à mettre en place le bon régime au bon prix en fonction des besoins de votre entreprise et de ceux de vos employés. Contactez-nous!

Bonheur au travail des employés

 

À propos de l'auteur Alexandre Timothy, B.A.A.

Alexandre Timothy, B.A.A.
Conseiller en assurance et rentes collectives | Bachelier en finance d’entreprise, Alexandre Timothy aime comprendre les enjeux et réalités de ses clients, autant d’un point de vue financier qu’au niveau des ressources humaines et des avantages sociaux. Grâce à son regard nouveau sur une industrie traditionnelle, il est en mesure de proposer des solutions innovatrices afin d’assurer la pérennité des avantages sociaux offerts tout en répondant aux besoins des participants et des employeurs. Au cours de ses 6 années d’expérience, Alexandre a su se démarquer par sa créativité et son intégrité, devenant un conseiller très apprécié de ses clients.

Laissez un commentaire!